Les conflits

Trop de conflits dans ta vie, sois plus clair.e !

Serais-tu du style à dire : « J’ai essayé de lui faire comprendre ! » « Je ne comprends pas qu’il ne comprend pas ! » ? Dirais-tu que les conflits sont trop présents dans ta vie ?

Ou penses-tu que ton conjoint doit comprendre ou savoir ce qu’il à faire car tu estimes que tu lui as bien fait comprendre le message ? Si c’est le cas, je te laisse découvrir cet article qui te permettra de mieux gérer les conflits dans ton couple.

Si je reformule ta demande avec mes propres mots. Tu penses que la personne, en face de toi, doit être dans ta tête, te connaître et assouvir ton besoin alors que toi-même tu n’es pas bien claire avec ta propre demande.

Alors, pose-toi la question suivante : « Suis-je vraiment capable de faire ma propre demande ? ».

Revenons sur les préceptes de la communication non violente pour te permettre de faire une vraie demande à ton conjoint !

Les conflits du quotidien les plus courants

Je prends l’exemple de la vaisselle. Tu aimerais que la vaisselle soit faite par ton compagnon mais ce n’est pas le cas.

Ça fait dix plombes qu’elle traîne dans l’évier. Tu te sens énervé.e, agacé.e, en colère, impatient.e.

Tu ne sais pas pourquoi mais ça t’énerve car la vaisselle est en train de croupir. Avec ton compagnon, tu passes directement du stade de « ça m’énerve » à « j’ouvre ma bouche » et enfin à « Tu n’as toujours pas fait la vaisselle ? ».

Cet exemple te parle-t-il ? C’est une situation que tu as certainement déjà vécue comme préparer le repas, sortir la poubelle, coucher les enfants, etc. Pour chaque tâche de la vie quotidienne, tu rumines comment ça se fait que ce n’est pas encore fait. Et malheureusement, généralement, chacune de ces histoires se terminent en conflits !

Observe tes émotions et clarifie ton besoin pour limiter les conflits

Interroge-toi sur ton réel besoin : avoir une cuisine propre ? Faire une demande que ton mari n’a pas accomplie ?

Comme un.e enfant, tu as exigé quelque chose auprès de quelqu’un mais es-tu à l’aise à l’exiger ?

C’est une question à bien se poser. Essaye de décrire ton émotion. Réfléchis un peu. Maintenant, tu as plusieurs options devant toi.

Une des options serait de le faire toi-même. Si ça te gonfle que la vaisselle traîne, tu la fais.

Une autre option est le partage des tâches ménagères. Tu formules ton besoin : « Je trouve injuste que je me tape tout alors que tu ne fais rien ».

Donc ta demande va être très claire : « mon chéri j’aimerais que tu mettes de l’énergie dans les tâches ménagères. Que nous participons de manière équitable car nous travaillons tous les deux. Peux-tu comprendre que nous partageons les tâches dont ta tâche d’aujourd’hui est la vaisselle ? »

N'oublie pas d'être précis.e dans ta demande

Un jour, alors que je pensais que ma demande était très claire, mon mari m’avait rétorqué : « Tu ne m’avais pas dit que ça devrait être fait tout de suite ! ». Donc il existe une notion de temporalité. Quand tu souhaites que la vaisselle soit faite, elle peut l’être dans dix minutes, dans une heure ou dans trois heures. Il est nécessaire de préciser le temps comme pour les objectifs professionnels.

Si ton objectif est que ton mari fasse la vaisselle dans les dix minutes qui suivent ta demande, n’oublie pas de préciser quelle est la finalité. « Quand tu l’auras finie, j’aurais besoin de l’évier pour préparer le repas, etc ».

Remets-toi en question et encourage ton conjoint.e pour réduire les conflits

Si malgré tes efforts, les conflits sont tout de même présents dans ton quotidien, remets-toi en question et sois toujours plus clair.e et plus précis.e dans tes demandes.

Et surtout essaye de moins te focaliser sur ce qu’il n’a pas fait et encourage-le sur les efforts que tu as pu observer.

Pose-toi régulièrement les questions suivantes : Qu’est-ce que je n’ai pas fait ? Comment je peux faire évoluer ma demande ? Si tu lui fais des demandes plus précises en étant plus claire avec toi-même, la communication sera forcément plus fluide et les conflits seront moins présents dans votre vie.

Rappelle-toi ton intention avant de faire ta demande

Précédemment, j’ai décrit tes émotions. Tu as fait ta demande. La personne n’est pas obligée de tout accepter. En conséquence, tu vas utiliser un autre moyen de communication que j’adore : la négociation. Tu fais un pas vers lui et lui un pas vers toi. Vous essayez de trouver un compromis.

Dans le mindset, la négociation représente un partenariat. Chacun est satisfait de la solution trouvée.

La négociation requiert un travail sur l’ego. Ton objectif est le bien-être de tous, que les choses avancent ou soient meilleures et non d’avoir raison. La philosophie de cette approche limitant les conflits est la satisfaction des deux parties. Tu verras que les relations seront meilleures.

Un petit exercice pour une vie sans conflits...

Ce que je t’invite à faire la prochaine fois quand tu te retrouves dans cette situation.

Quand tu sens, par exemple, la moutarde te monter au nez car la chambre des enfants n’est toujours pas rangée alors que tu l’as déjà répété dix mille fois.

Réfléchis à ton réel besoin pour ranger la chambre.

Veux-tu transmettre à ton enfant que l’ordre et le rangement sont importants pour trouver ses affaires facilement ? As-tu besoin que ce soit rangé parce que des invités arrivent. Il existe de multiples raisons.

N’hésite pas à formuler ton besoin derrière ta demande. Tu aimerais inculquer l’importance du rangement pour retrouver plus rapidement les affaires. Il est nécessaire d’expliquer aux enfants le pourquoi sans les sous – estimer car ils peuvent le comprendre.

Surtout avant de bien faire ta demande, détaille tes émotions, ton ressenti et ton besoin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.